Après des mois de procédures, leurs droits sont enfin respectés !

Ces petites filles âgées de 9 à 16 ans vivaient depuis 8 ans dans une maison d'enfants sous la gestion d'un népalais. Il y a quelques années, un bénévole a créé une association pour financer la maison. Début 2012, les dirigeants de cette association se sont rendus compte que les fillettes n'étaient pas orphelines et qu'au cours de ces longues années, elles avaient été privées de lien avec leurs familles.

Signature du projet

Le projet 2012-2017 vient d'être signé au Népal entre Martin PUNAKS, (Directeur de NGN Népal, représentant NGN USA et KARYA) et le représentant gouvernemental du SWC (Social Welfare Council).

C'est un immense soulagement après de nombreux mois d'échanges, de diplomatie, de patience.

Ce projet est principalement axé sur la vallée de Katmandu et les districts d'Humla, mais sur la demande du gouvernement il pourra s'étendre sur d'autres districts.


Quelques points sur la situation dans le pays...

Au cours du mois d’octobre Farid a été alerté au sujet de deux jeunes enfants vivant dans la région sud ouest du pays, à Népalgunj, Kopila et Gopal son petit frère. Les parents de ces enfants avaient été contactés par Phadera, le trafiquant à l’origine du déplacement de tous les enfants des maisons Karnali de Katmandou et de Simikot.

En 2008, lors d’une mission à Humla, Adeline s’est rendue dans le village d’un de nos adolescents, village perché dans la montagne au-dessus de la rivière Karnali.

Elle venait apporter le sourire à une famille, par des photos, une lettre de son enfant retrouvé. C'est une maman très malade qui l’a accueillie, très maigre, toujours couchée.